Historiette n°11 : La Mort amoureuse.

Lyana ferma les yeux et laissa la Mort approcher ses lèvres des siennes. Un baiser de glace contre des lèvres chaudes et pleines de vie. Elle exhala son dernier souffle ainsi. Lorsque la Mort recula, elle contempla le visage à peine plus pâle qu’auparavant. Puis celui-ci s’abaissa doucement et le corps sans vie de Lyana s’affaissa contre le sol. Recroquevillée ainsi, elle avait l’air d’une enfant. La Mort versa quelques larmes, le cœur oppressé. En accompagnant l’âme de Lyana, elle avait lu tellement de souvenirs, tellement de projets à jamais envolés qu’elle ne l’en aimait que davantage. C’est la mort dans l’âme qu’elle s’éloigna du cadavre, vers d’autres lieux.

Le lendemain, la Mort tomba amoureuse.

Cela lui tomba dessus, sans prévenir. Pourtant, ce vieil homme n’avait rien d’un Apollon. Mais quelque chose dans le gris de ses yeux, dans son sourire jovial, la transperça tant et si bien qu’elle ne parvenait plus à détacher ses pensées de lui.

 

 

Pages: 1 2 3

  1. Cyril Lignac dit :

    J’aime cette personnification et tes jeux de mots!

    Je passe 10 minutes de ma soirée à lire ça et c’est comme si je dégustais un couscous délicieusement préparé et bien assaisonné.
    Tu me nourris de tes lignes, je ne sauterai pas un repas avec toi.

    Ce plat m’a plu, mais je ne suis pas rassasié.
    Tu me donnes l’eau à bouche, j’attends la suite.

Laissez un commentaire

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.