Chapitre 3 : Le Grand Bal.

Un je-ne-sais-quoi d’inquiétant dans le ton de sa voix décida Emily à avancer. Tous la dévisageaient. Elle se sentait gauche à avancer ainsi dans un silence religieux. La traversée de la pièce lui parut durer une éternité. Elle parvint enfin devant les trônes : elle leva le regard vers ceux qui y étaient installées. Son cœur bondit dans sa poitrine. Le roi et la reine – ce ne pouvait être que leur titre – de cet étrange lieu avaient la peau très pâle. Leur visage exprimait une froide colère qui effraya encore plus la jeune fille. Leurs vêtements dépassaient tout le luxe qu’elle avait pu voir dans les magasines ou sur internet. Ils lui rappelaient davantage les contes de fées que la vie réelle. La reine tapotait l’accoudoir doré de son trône de ses longs doigts fins couverts de bagues hors de valeur. Le roi mâchouillait l’intérieur d’une de ses joues, laissant percer une certaine inquiétude sous son masque de froideur. Emily espérait que tout cela ne fût qu’un mauvais rêve, dont elle s’éveillerait en sursaut et en sueur avant de pouvoir retrouver sa vie, sa routine, sa normalité. Le cœur battant à tout rompre, elle resta devant les deux créatures, sans dire un mot.

– Hé bien. Qu’attendez-vous ?

La voix de la reine était glaciale. Emily frissonna.

– Je… je suis désolée. Qu’est-ce que je dois faire ?

– Ouvrez le bal enfin ! Vous êtes ici pour cela !

Emily cligna des yeux sans comprendre.

– Je… Comment je fais ?

– Rho, mais qu’elle est stupide ! Pocton, dites-lui quoi faire, qu’on en finisse !

Le roi se pencha vers Emily.

– Jeune fille, vous devez déclarer l’ouverture du bal, puis choisir un cavalier pour la première danse.

– Je…

– Ne regimbez pas. Faites vite, le temps nous est compté !

Emily se tourna vers les invités, qui s’étaient regroupés autour des trônes en demi-cercle. Ils attendaient. Certains tapotaient le sol du pied, impatiemment. D’autres rongeaient un ongle parfaitement manucuré. Ils étaient tous fixés sur elle, pas un ne parlait. Pas un murmure.

– Je déclare…

– Plus fort !

Emily toussota pour s’éclaircir la voix.

– Je déclare le bal ouvert.

Personne ne bougea.

– Votre cavalier ! Vite !

Emily parcourut la foule du regard. Tous étaient cachés par un masque. Qui choisir ? Elle n’en connaissait aucun. Elle désigna un homme du doigt, un de ceux qui se tenait discrètement sur le côté et qui lui donnait l’impression de ne pas vouloir danser. Maigre vengeance personnelle. L’homme s’avança et lui tendit une main qu’elle saisit après un temps d’hésitation.

La musique résonna alors, venue de nulle part. L’homme posa sa main libre sur la hanche de la jeune fille et commença à la faire tourner au rythme de la mélodie. Emily, qui n’avait jamais dansé de sa vie autrement que pour s’amuser avec ses copines, se laissa guider. La musique sentait l’iode, elle était à la fois piquante et écœurante. Et en même temps irrésistible. Son cavalier l’entraînant, Emily se surprit à apprécier. Légère, elle virevoltait en rythme, guidée par des mains sûres et des pas adroits. Elle en oublia la foule autour d’elle, la salle de marbre, le couple royal, la boîte à musique.

Pages: 1 2 3 4 5 6 7

Laissez un commentaire

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.